JEUNESSE

Le pays des contes – Le sortilège perdu – Chris Colfer

le pays des contes

Le pays des contes – tome 1 Le sortilège perdu – Chris Colfer – Editions Michel Lafon – traduction Yan Brailowsky – 17 octobre 2013  et 15 mai 2015 en format poche – 478 pages – 7 €

Résumé :

Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

Mon avis :

Le pays des contes est un cycle littéraire créé par Chris Colfer qui connaît un certain succès. Catalogué roman jeunesse pour les 9-12 ans il comporte à ce jour 6 tomes. Tombée sur le tome 1 complètement par hasard à la bibliothèque en cherchant des romans à proposer à mes enfants, j’ai complètement craqué pour la quatrième de couverture. Et je ne regrette absolument pas de m’être lancée, à 40 ans passés, dans un roman jeunesse.

C’est un conte moderne passionnant, bourré d’humour, un univers très bien construit, des personnages des contes de fées de notre enfance sous un autre jour, une autre façon de voir leurs histoires et une belle réflexion sur les morales à en tirer. Même si la fin est prévisible cela reste une très belle découverte et le tome 2 sera bientôt dans les lectures.

On découvre Alex, la jeune fille très intelligente, passionnée par la littérature, première de sa classe, et son frère jumeau Conner, beaucoup moins féru d’école, qui s’endort en classe et a une vision beaucoup plus pragmatique de la vie. Nos 2 petits héros sont malgré tout très proches et soudés. Il faut dire qu’à 12 ans la vie ne les a pas gâtés. Ils ont perdu leur père, décédé dans un accident, et leur mère, infirmière, doit enchaîner les heures supplémentaires pour assurer leur subsistance. Et quand leur grand-mère paternelle leur offre le fameux livre des contes, celui qui a bercé leur enfance, celui qui les réunissait pour de belles soirées lectures en famille où leur père leur racontait des histoires, c’est le bouleversement total de la vie qu’ils connaissent. Alex tombe dans le livre, Conner pour la sauver y plonge volontairement et c’est le début d’une nouvelle aventure qui commence pour nos 2 petits héros.

C’est un conte dans le conte. En effets tous les éléments classiques d’un conte y sont: la famille heureuse, puis le drame puis les questions de comment ils vont s’en sortir… d’autant plus que pour sortir du livre ils vont devoir réaliser un sortilège fait de différents éléments ce qui induit une quête. Et il fait reconnaître là le talent de l’auteur parce qu’il a su créer un univers particulièrement riche et crédible. On dans un pays où tous les personnages des différents contes sont présents, ils ont leur royaume et les descriptions sont telles qu’on se représente très bien la carte. L’auteur a su relier entre elles les différentes histoires que nous connaissons tous pour les avoir lues/relues/entendues dans notre enfance. C’est très bien fait et très bien amené.

On pourrait croire à une simple adaptation, une simple réunion en une seule histoire de tous les contes de notre enfance, mais c’est bien plus profond que cela. L’auteur se livre à une véritable réécriture originale. Par le biais de ses 2 petits héros et aussi des différents personnages, il réinvente les contes en y apportant sa touche personnelle. Alex est l’image même de la jeune fille classique qui croit aux contes de fées et qui les accepte tels qu’ils sont. Conner, lui, est plus curieux, il est celui qui remet en cause les morales qu’il faut tirer des contes. La morale du conte du garçon qui criait au loup ne serait-elle pas plutôt qu’il faut toujours surveiller ses enfants? C’est très drôle de voir sa manière de penser, je me suis retrouvée dans certaines de ses réflexions.

L’auteur a fait un énorme travail de réflexion et nous offre des alternatives et des explications qui perturbent et font réfléchir. Et j’adore ça. Pourquoi la méchante reine est-elle aussi méchante? Est-elle née comme ça ou l’est-elle devenue à cause de la vie qu’elle a menée? L’auteur traite aussi de questions modernes et des morales qu’il faut en tirer et dans un roman destiné à des jeunes adolescents c’est très judicieux. Traitées avec beaucoup d’humour ces questions trouveront un écho dans le coeur des jeunes lectrices.

Et même le dénouement qui pourrait être jugé trop prévisible, révèle son lot de surprises. Oui, certes, il y a certains aspects qui sont faciles, des éléments qui pourraient déranger un lecteur trop rigide et adepte de crédibilité et de vraisemblance dans les évènements, mais il s’agit d’un conte et le propre du conte n’est-il pas d’avoir toujours une fin heureuse?

J’ai adoré, du haut de mes 40 ans, cette lecture fraîche et passionnante, pleine de rebondissements et ses personnages empreints de modernité. J’ai passé un excellent moment de lecture et c’est avec envie que je vais lire très prochainement le tome 2.

Pour finir un petit mot sur l’auteur :

Image associée

Chris Colfer est un acteur, scénariste et écrivain américain d’origine irlandaise né le 27 mai 1990 à Clovis (Californie). En octobre 2008 alors qu’il est étudiant à l’Université de Fresno, il auditionne pour le rôle d’Artie dans la série Glee produite par la Fox. C’est Kevin McHale qui est retenu. Cependant les producteurs et scénaristes, impressionnés par sa personnalité, décident de créer le personnage de Kurt Hummel, un jeune étudiant assumant ouvertement son homosexualité, en s’inspirant du passé de Colfer. Sa composition remarquée le propulse du jour au lendemain au rang de vedette. En 2011, il figure parmi les cent personnes les plus influentes au monde selon Time Magazine. Fort de cette notoriété, il revient à sa passion pour l’écriture et annonce en juin de la même année la publication d’une série de livres édités par Little, Brown Books for Young Readers (maison appartenant au groupe Hachette). Le premier, intitulé The Land of Stories : The Wishing Spell (histoire qu’il a commencé à écrire lorsqu’il avait sept ans) sortit en France sous le titre « Le Pays des Contes : Le Sortilège Perdu ». Il est également scénariste : il est l’auteur de Struck by Lightning, son premier long métrage en tant que scénariste et acteur, et son adaptation de The Little Leftover Witch sera produite pour la télévision par Disney. En 2013, il publie la version littéraire de Struck by Lightning, intitulée The Carson Phillips Journal. Le livre est classé au rang de best-seller aux États-Unis. Il est sorti en France sous le titre Struck : Un destin foudroyant le 16 mai 2013. À sa sortie sur iTunes, le film se classe premier des ventes de film indépendant. En juin 2017, il annonce sur son compte twitter l’adaptation cinématographique de sa série de livres Le Pays des contes dont il écrira le scénario, sera également le directeur et dont le tournage commencera en été 2018.

2 commentaires sur “Le pays des contes – Le sortilège perdu – Chris Colfer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s