PREMIER ROMAN·THRILLER

Les illusions – Jane Robins

les illusions

Les illusions – Jane Robins – éditions Sonatine – traduction Caroline Nicolas – 4 octobre 2018 – 360 pages – 21 €

Résumé :

Jusqu’où peut-on s’immiscer dans la vie de ses proches ?
Callie a toujours vécu dans l’ombre de sa sœur, Tilda, à qui tout réussit. Celle-ci est actrice et forme un couple heureux avec Felix, un riche banquier, alors que Callie vit seule et végète dans la librairie où elle travaille. Si elle admire toujours autant sa sœur, elle ne peut néanmoins s’empêcher de penser que quelque chose se cache sous ce vernis de perfection. Tilda ne serait-elle pas sous l’emprise de Felix, dont les comportements obsessionnels sont de plus en plus inquiétants ? Ou bien Callie se fait-elle des illusions ? N’est-ce pas plutôt elle qui a un problème avec la réussite de Tilda ? Lorsque Felix décède d’une crise cardiaque, les relations entre les deux sœurs prennent un tour complètement inattendu.

La jalousie, la culpabilité, le remords… dans ce roman au suspense hitchcockien, Jane Robins joue sur tous les registres des liens familiaux. D’une étonnante acuité psychologique, elle dessine des personnages à l’humanité poignante, jusque dans leurs familles et leurs excès, pris dans une intrigue où il est impossible jusqu’à la fin de démêler le vrai du faux.

Mon avis :

Les illusions est un très bon thriller psychologique. Une histoire particulièrement malsaine de jumelles aux relations inhabituelles pour des jumelles, une ambiance sombre et glauque, des personnages intrigants, une tension grandissante malgré un début un peu longuet, bref tous les ingrédients pour une lecture prenante et surprenante. J’ai beaucoup aimé. ❤❤❤❤

C’est une lecture qui met mal à l’aise tant le comportement des deux sœurs n’est pas celui qu’on attend de la part de jumelles et on ne ressent aucune empathie pour aucune des deux. Entre Tilda qui maintient une distance et a l’air de prendre sa sœur de haut en la traitant comme un boulet et Callie qui voue un culte à sa sœur au point de manger des choses qui lui appartiennent, des rognures d’ongles, dents de lait et autres horreurs qui font qu’on s’interroge grandement sur la santé mentale de Callie.

C’est à travers elle et sa vision des choses que l’on vit cette histoire malsaine et qui devient angoissante et prenante au fil des pages. C’est un thriller anglais donc le rythme est assez lent avec un démarrage un peu longuet. Mais progressivement la tension monte, l’auteure arrive bien à faire ressentir l’ambiance glauque et pesante qui règne entre les deux sœurs, on ne sait pas trop les sentiments qui le anime, on se pose plein de questions et on a bien envie de savoir comment cette histoire va finir.

L’auteure nous offre un très bon thriller psychologique sur le thème de la gémellité et des violences conjugales qui tient la route jusqu’à la fin. L’intrigue est très bien ficelée, on ne voit rien venir du dénouement final qui est à la hauteur de l’ensemble du récit.

Un bon moment de lecture!!

Pour finir un petit mot sur l’auteure :

jane robins

Jane Robins a débuté sa carrière comme journaliste dans les années 1980, travaillant pour des médias reconnus tels que The Economist, The Independent et la BBC. Habituée à couvrir l’actualité étrangère et politique (en Inde et en Asie du Sud-Est), elle devient, à son retour en Grande Bretagne, animatrice radio puis, à partir de 2006, écrivaine. Elle commence par publier des essais historiques avant de se lancer dans le thriller. « Les illusions » (White Bodies, 2017) est son premier roman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s