THRILLER

Ne dis rien à papa – François-Xavier Dillard

ne dis rien a papa

Ne dis rien à papa – François-Xavier Dillard – éditions Pocket – 14 juin 2018 -320 pages – 6.95 €

Résumé :

Dans une banlieue chic et calme à trente minutes de Paris, vivent les Hutchinson, une famille presque parfaite. Il y a Fanny, la cinquantaine, une fleuriste réputée, Mickael, son mari, un peintre à la cote en hausse, et leurs jumeaux, Victor et Arno. Mais Fanny étouffe et a bien des difficultés à gérer les réactions violentes de Victor. Ses manifestations de colère et de peur la renvoient à son passé qu’elle a tenté d’effacer. Et lorsqu’un nouveau voisin s’installe à côté de chez eux, tout ce qui a été consciencieusement enfoui risque alors de ressurgir…

Mon avis :

Ne dis rien à papa est ma troisième lecture de cet auteur. Après avoir adoré Fais le pour maman et Réveille-toi, il me tardait de replonger dans l’univers de cet auteur que j’ai apprécié dès ma première lecture. Lire Ne dis rien à papa était une évidence. Et si j’ai été moins bluffée que pour mes précédentes lectures, j’ai tout de même énormément apprécié cette lecture.

L’auteur a un talent certain pour brosser des personnages très forts qui interpellent le lecteur et auxquels on s’attache quand bien même leurs comportements ne sont pas toujours « gentils ». L’auteur nous plonge toujours au cœur de la psychologie de ses personnages et j’adore.

Dans Ne dis rien à papa, on se retrouve plongés dans des relations familiales avec une tension qui s’installe au fur et à mesure qu’on tourne les pages. Entre Victor et Arno les jumeaux de la famille si différents dans leurs comportements et dans leurs relations de force qui perturbent le schéma familial et Fanny cette maman quelque peu bizarre, se noue une intrigue oppressante et prenante. Couplée à une enquête sur des meurtres sanglants sur des hommes a priori biens sous tous rapports, l’auteur nous plonge dans une histoire passionnante et addictive jusqu’à la fin.

Le seul petit bémol que je mettrai à cette lecture est que j’ai été moins estomaquée par la fin que lors de mes précédentes lectures. Je pense que c’est parce que l’auteur m’avait tellement habituée à me prendre une claque monumentale que j’attendais le même ressenti pour cette lecture. Finalement pas de claque monumentale mais une très bonne lecture que j’ai dévorée en peu de temps. Je conseillerai du coup de commencer par celui-là pour découvrir cet auteur et apprécier pleinement son talent pour offrir des histoires qui mettent les nerfs à rude épreuve et procurent un très bon moment de plaisir livresque.

Bref, François-Xavier Dillard fait maintenant partie de mes valeurs sûres, un auteur dont je lirai chaque roman publié avec la certitude de passer un bon moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s