HISTORIQUE·LITTERATURE CONTEMPORAINE

Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer

paru le 2.01.2019 aux éditions Le livre de poche

Quatrième de couverture :

À Berlin assiégé, la femme la plus puissante du IIIe Reich se terre avec ses six enfants dans le dernier refuge des dignitaires de l’Allemagne nazie. L’ambitieuse s’est hissée jusqu’aux plus hautes marches du pouvoir sans jamais se retourner sur ceux qu’elle a sacrifiés. Aux dernières heures du funeste régime, Magda s’enfonce dans l’abîme, avec ses secrets.

Au même moment, parmi les colonnes des survivants de l’enfer des camps, marche une enfant frêle et silencieuse. Ava est la dépositaire d’une tragique mémoire : dans un rouleau, elle tient cachées les lettres d’un père. Richard Friedländer, raflé parmi les premiers juifs, fut condamné par la folie d’un homme et le silence d’une femme : sa fille. Elle aurait pu le sauver. Elle s’appelle Magda Goebbels.

Mon avis :

Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer est une lecture intéressante sur Magdalena Goebbels.

Un peu gênée au départ par les changements de personnages auxquels je n’arrivais pas à m’attacher, j’ai finalement réussi à apprécier ce que je lisais. Les lettres de de père à sa fille y sont pour beaucoup.

C’est un roman fort qui ne laisse pas indifférent mais la lecture de la postface est venu perturber mon ressenti et je me retrouve à ne plus savoir quoi penser de cette histoire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s