HISTORIQUE

Les naufragés de la discorde – Jock Serong

Les naufragés de la discorde de Jock Serong paru chez 10/18 le 15.10.2020 – 368 pages – traduction Isabelle CHAPMAN

Résumé :

1797 Sur une plage près de la colonie de Sydney, un bateau de pêche prend à son bord trois naufragés hagards et gravement blessés. Ils ont marché sur des centaines de kilomètres dans un pays dont les coutumes et le peuple leur sont totalement inconnus. En chemin, ils ont perdu quatorze membres de l’équipage. Et surtout, leur récit de la catastrophe diverge…
C’est au lieutenant Joshua Grayling que revient la tâche d’enquêter sur leur histoire. Il finit par comprendre que ces quatorze morts ont été orchestrées par un seul et même esprit calculateur et tandis que le périple des marins se révèle dans toute son horreur, il s’interroge : et si l’impitoyable tueur représentait une menace pour sa propre famille ?

Mon avis :

Attirée par la beauté de la couverture et le résumé assez alléchant, je me suis lancée dans Les naufragés de la discorde. Et ce fût une formidable aventure qui révèle combien les hommes peuvent être parfois monstrueux les uns envers les autres.
.
Basé sur un réel naufrage qui s’est passé en 1797, près de Sydney tout juste colonisée, l’auteur nous offre une histoire passionnante, sombre et violente.
.
Avec une écriture fluide très agréable à lire, de belles descriptions, on se retrouve plongé au cœur d’une intrigue à la construction particulière, originale, nous forçant à une gymnastique de l’esprit assez sympathique. Nous, lecteurs, savons plus de choses que le lieutenant Grayling, chargé d’enquêter et de découvrir ce qu’il s’est réellement passé pour que les trois naufragés soient les seuls à revenir de ce périple au cœur du bush australien. Arrivera-t-il à démêler les nœuds de cette histoire?

Alternant des chapitres sur l’enquête de Joshua Grayling et des chapitres où un des rescapés raconte, laissant au lecteur le soin de deviner qui il est, l’auteur déroule son histoire qui devient de plus en plus prenante au fil des pages et révèle toute l’horreur dont les hommes sont capables.

J’ai beaucoup aimé cette histoire et même si la fin m’a un peu laissée sur ma faim, ce fût en tous cas une belle découverte de la plume de l’auteur et une bonne lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s