COUP DE COEUR·HISTORIQUE

Une soif de livres et de liberté – Janet Skeslien Charles

Une soif de livres et de liberté de Janet Skeslien Charles paru chez JC Lattes le 7.10.2020 – 448 pages – traduction Freddy Michalski

Résumé :

Odile Souchet, vingt ans à peine, s’épanouit dans son travail à la Bibliothèque américaine de Paris, où elle côtoie la fameuse directrice Dorothy Reeder. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, la jeune femme risque de tout perdre, y compris sa chère Bibliothèque. Alors que les nazis envahissent Paris, Odile et ses amis s’engagent dans la Résistance avec leurs propres armes : les livres.

Mon avis :

Les romans sur la Seconde Guerre Mondiale finissent toujours entre mes mains tant j’adore lire sur cette période depuis mon adolescence et la découverte du roman Au nom de tous les miens de Martin Gray. Pourquoi? parce que ces lectures sont (presque) toujours des lectures très fortes en émotions, passionnantes et révélatrices du meilleur comme du pire de la nature humaine. J’en ai lu beaucoup et je peux déjà vous dire qu’Une soif de livres et de liberté restera dans mes souvenirs comme un des meilleurs que j’ai lus.

Dans ce roman, l’auteure nous offre une magnifique histoire portée par une plume toute aussi magnifique.
.
Dans les années 40, Odile Souchet est une jeune femme passionnée de lecture dont le rêve s’est réalisé quand elle a intégré la Bibliothèque américaine de Paris où elle côtoie des hommes et des femmes de tous horizons mais avec un point commun : la passion des livres et du partage.
.
Dans les années 80, à Froid dans le Montana, Lily est une jeune fille de 12 ans qui cherche à percer le mystère de sa voisine, Mrs Gustafson, une femme solitaire, que les gens appellent la mariée de guerre et dont le courrier arrive dans des enveloppes au nom de Madame Odile Gustafson.
.
Alternant entre les deux époques, l’auteur nous embarque complètement dans cette histoire poignante, captivante de ces passionnés de lecture qui ont assuré quoiqu’il leur en coûte, le maintien de la diffusion des livres de la bibliothèque aux abonnés.
.
Le contexte historique est bien décrit, on est vraiment plongés au cœur de cette période, on sent bien l’ambiance, l’angoisse, les tensions. C’est vraiment intéressant de voir comment cette guerre a impacté différentes personnes. Ici il n’est pas question de vie dans les camps mais c’est tout aussi impressionnant et émouvant de voir comment les gens ont vécu cette période et les choix parfois très courageux qu’ils ont faits.
.
Les petites pauses avec la vie de Lily sont plus douces même si cette partie est toute aussi émouvante avec l’apprentissage du deuil, de la reconstruction, de l’amitié pour une toute jeune fille. Les relations qui se nouent entre cette jeune fille et Odile m’ont touchée. J’ai apprécié de voir Odile, si froide et quelque peu distante au départ, émerger de sa carapace au fur et à mesure de ses échanges avec Lily.
.
J’ai tout aimé dans ce roman qui m’a transportée, les passages au début sur les partages livresques entre les bibliothécaires a fait grimper ma wish list parce qu’il y est question de véritables romans. On est vraiment au tout début de l’année 1939, personne ne peut encore imaginer ce qui va se passer. Odile est une jeune fille qui en veut. Contrairement à ce qui est attendu d’elle à cette époque elle veut travailler, avoir son indépendance et son intégration à la fameuse Bibliothèque américaine de Paris lui apportera tout ce dont elle a toujours rêvé. Cette partie est un pur bonheur quand on est amoureux des livres car les échanges entre les personnages nous parlent, on lit ce qu’on a forcément pensé, vécu en lisant.

Je m’en suis gorgée comme si c’était de l’amour ou des gâteaux au chocolat. Je m’étais attachée si profondément aux personnages qu’ils en étaient devenus réels. J’avais le sentiment de connaître Janie au point qu’un jour, peut être elle entrerait à la Bibliothèque et m’inviterait à prendre un café

On vit avec les différents personnages de la Bibliothèque l’évolution de la situation, les différentes annonces, les craintes qui apparaissent et quand la situation s’assombrit vraiment avec l’arrivée des nazis, le rythme et la tension qui s’intensifient, lâcher ce roman devient impossible. On tourne les pages encore et encore pour savoir comment notre petite bibliothécaire française s’est retrouvée dans le fin fond du Montana.
.
Odile explique à un moment à Bitsi à propos de son auteur préféré (Zora Neale Hurston) :

j’avais savouré les chapitres l’un après l’autre, engloutissant les mots tant je tenais à savoir ce qui arriverait ensuite (…) Puis, confrontée soudain à la poignée de pages qui me restait à lire, j’avais été prise de panique à la pensée que cet univers que j’aimais tant allait prendre fin alors que je n’étais pas prête à lui dire adieu. Alors j’ai décidé de lire lentement, pour jouir de chaque scène.

Moi je n’ai pas pu me freiner, j’ai avalé les mots et les pages pour savoir. C’est un livre à lire absolument, une pépite livresque dont je vous recommande vivement la lecture.

4 commentaires sur “Une soif de livres et de liberté – Janet Skeslien Charles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s