COUP DE COEUR·HISTORIQUE

Déjà, l’air fraîchit – Florian Ferrier

Déjà, l’air fraîchit de Florian Ferrier paru chez Plon le 15.10.2020 – 672 pages

Résumé :

1946 Hitler est mort, l’Allemagne plonge dans l’abîme.
Elektra, jeune allemande, bibliothécaire-expert pour la SS, attend son jugement par les alliés. En prison, elle revit son existence, hantée par l’absence de son père, et à travers elle, la montée du nazisme, l’occupation en France et la vie parisienne tant appréciée outre Rhin…
Dans une Europe dévastée par la guerre, Elektra tente de diriger sa vie et de s’émanciper.
Témoin privilégié de la voracité des services de spoliation dans l’Europe entière, alors que la défaite semble inéluctable, finira t’elle par prendre conscience de la brutalité de ce monde meilleur pour lequel elle pense œuvrer ?

Mon avis :

C’est complètement par hasard que je suis tombée sur ce roman sur une table de la librairie dans laquelle je m’étais rendue pour tout autre chose. Mon œil a été attiré par la couverture, puis après avoir lu la quatrième de couverture, j’étais complétement séduite, il me fallait ce livre. Et aussitôt acheté, aussitôt commencé, j’ai été complètement happée par cette histoire que j’ai dévorée en quatre jours.

Déjà, l’air fraîchit est un roman magistral tant dans sa construction que dans l’histoire, c’est bluffant.
.
En 1946, Hitler est mort et Élisabeth Elektra Winter, 26 ans attend d’être jugée pour son appartenance au régime nazi. En quatre mois de détention, elle a eu le temps de se demander comment elle en est arrivée là, comment elle s’est convaincue d’appartenir à la race supérieure. Elle ne cherche pas à se disculper, elle ne s’abaissera pas à salir son histoire.
.
Et c’est cette histoire que nous raconte l’auteur dans ce beau pavé de plus 650 pages qui se dévore d’une traite. Dès le premier chapitre j’ai été séduite par la très haute qualité de la plume de l’auteur. A travers la vie d’Elektra, l’auteur retrace toute la seconde guerre mondiale du point de vue des allemands, de la montée du nazisme à la débâcle finale, rien n’est épargné au lecteur.
.
Elektra est l’héroïne de cette fresque, elle est attachante mais aussi troublante. On s’attache très vite à cette jeune fille qui a perdu son père très tôt, mystérieusement disparu quand elle avait 12 ans et dont l’absence plane comme une ombre sur sa vie. On vit avec elle son incorporation dans le service SS de confiscation des livres.

c’est une guerre feutrée que se livrent les services français et allemands autour du livre, dont l’enjeu est la préservation de l’histoire et de la culture

Et on suit toute sa vie pendant la guerre, son évolution tant professionnelle que personnelle.

Elektra prend conscience que la folie destructrice qui sévit ici la rend coupable de complicité, ainsi que l’ensemble du peuple allemand. Et lorsque viendra l’heure des comptes, personne ne sera épargné

La différence entre la Elektra, prisonnière à la fin de la guerre, et celle qu’on suit au cours du récit se révèle de plus en plus trouble au fil des pages, au fur et à mesure où l’on voit la jeune fille qu’elle était au début, évoluer au gré des évènements qui jalonnent son parcours. Elektra devient de plus en plus mystérieuse et envoutante.

C’est très documenté et fouillé historiquement, on vit vraiment le régime nazi de l’intérieur, les bagarres entre les différents services, les manigances et les personnalités des hauts responsables de ce régime. Il y a ceux qui savent ce qui se passe réellement et les autres, les simples maillons d’une chaine, qui font leur travail sans imaginer l’horreur de ce qui se passe réellement.
.
La construction du récit est intelligente, l’alternance présent/passé est magistralement orchestrée, la tension et le suspense s’installent progressivement et il devient impossible de lâcher ce roman avant d’en connaître le dénouement.
.
J’ai tout simplement adoré cette lecture qui m’a complètement emportée dans un tourbillon d’émotions, c’était passionnant et addictif et le côté thriller qui s’immisce dans l’histoire ont fait de cette lecture un pur kiffe livresque.
.
Je ne peux que vous encourager à lire ce roman, vous ne serez absolument pas déçus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s