LITTERATURE CONTEMPORAINE·PREMIER ROMAN

La librairie de Téhéran – Marjan Kamali

La librairie de Téhéran de Marjan Kamali paru chez Hauteville le 18 août 2021 – 384 pages

La littérature du Moyen-Orient est un thème de lecture qui me plaît énormément depuis que j’ai dévoré tous les romans de Khaled Hosseini. Quand je suis tombée sur ce roman La librairie de Téhéran de Marjan Kamali paru aux éditions Hauteville pour le rentrée littéraire de septembre, je n’ai pas résisté à découvrir une autrice que je ne connaissais pas. Il s’agit d’un premier roman et si le résumé m’a bien plu, la lecture a été quelque peu perturbante. Au début de ma lecture j’ai été assez déçue de la façon dont se déroulait l’histoire et il m’a fallu attendre la dernière partie du roman pour apprécier pleinement cette histoire.

On suit Roja en 2013 qui va retrouver Bashman, son amour de jeunesse dans sa maison de retraite et enfin découvrir pourquoi il l’a abandonnée 60 ans plus tôt alors qu’ils avaient prévu de se marier. Ce jeune activiste politique, bien décidé à changer le monde qu’elle avait rencontré à La librairie de Téhéran, avec qui elle avait noué une relation amoureuse dans un pays mouvementé et qui n’a pas tenu sa promesse, l’épouser.

Après l’ouverture du roman où Roya, septuagénaire, mariée à Walter, se rend dans cette fameuse maison de retraite pour y retrouver Bahman, on bascule en 1953 au moment où Roya a rencontré Bahman dans cette librairie tenue par un homme charmant qui offrait la possibilité aux jeunes de découvrir tant des romans du pays que des romans étrangers. L’histoire qui se déroule alors sous nos yeux est assez sympa, la rencontre entre Roya et Bahman, l’amour qui nait entre eux jusqu’à vouloir se marier, la façon dont leurs parents respectifs voient les choses différemment, les relations tendues entre Roya et sa future belle-mère le tout sur fond de contexte politique instable dans lequel Bahman joue un jeu dangereux, tout cela se lit bien mais reste assez plat et trop lisse. Quand arrive le moment où Bahman n’est pas au rendez-vous et que Roya voit sa vie basculer, il n’y a aucune surprise puisqu’on sait dès le départ que nos deux amoureux ne sont plus ensemble. Cela m’a enlevé un peu de piment à cette longue partie où on découvre la naissance de leur amour car on sait qu’ils ne se marieront pas. J’ai donc trouvé cette première moitié de roman assez décevante, trop longue et manquant de dynamisme, d’autant plus qu’on devine assez facilement ce qui s’est passé et qu’on attend de voir comment l’autrice va amener le reste de l’histoire.

On bascule ensuite dans la vie qu’a eu Roya après cet évènement, son départ pour les Etats-Unis, la façon dont elle rencontre Walter et leur vie et si l’émotion était au rendez-vous à certains moments ce n’était pas non plus transcendant.

La dernière partie, celle où pointent les révélations et explications, de façon progressive et de plus en plus émouvante au fil des pages a, heureusement, relevé cette lecture. J’ai beaucoup aimé cette second moitié que j’ai trouvé beaucoup plus riche et profonde dans le traitement des personnages et de leurs comportements qui donnent un éclairage nouveau sur la lecture. Et la fin a été largement à la hauteur et a fait basculer cette lecture de « mouais » à « chouette ».

C’est donc une lecture qui s’est révélée être une bonne lecture au final pour un premier roman qu’il faut, à mon sens, découvrir sans en attendre trop. C’est une belle histoire d’amour, agréable et facile à lire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s