FANTASTIQUE / SCIENCE FICTION·JEUNESSE·POLARS/THRILLERS

Les dossiers du Voile – Adrien Tomas

Les dossiers du Voile d’Adrien Tomas paru chez Fleurus le 8.01.2021 – 425 pages

Résumé

Lieutenant de police au sein de la Brigade de régulation des espèces méta-humaines de Paris, Tia Morcese a beaucoup de mal à faire respecter l’ordre et la sécurité… et surtout à éviter que druides, nécromanciens, loups-garous et autres espèces méta-humaines révèlent leur existence au reste du monde. À côté de son impressionnante grande sœur, Mona pourrait presque passer pour une ado normale. Pourtant, l’apprentie sorcière est loin d’avoir les yeux dans sa poche ! Et quand elle tombe sur des informations-clés qui pourraient faire avancer les affaires en cours de Tia, ele n’hésite pas une seconde à suivre ses propres pistes. Mais le monde du Voile n’est pas sans danger…

Mon avis :

Les dossiers du Voile est une formidable aventure qui mêle habilement le genre policier et le genre fantastique. En effet, l’histoire se passe dans le « Monde fantasmagorique du Voile« , un monde où « l’ensemble des communautés de mages, sorcières, vampires, fées, trolls et autres loups-garous coexistent plus ou moins pacifiquement avec le reste de l’humanité, à l’insu de cette dernière« . L’univers est fort bien présenté, on est à Paris, il y a le métro, les différents arrondissements, la forêt de Fontainebleau mais on sait que derrière les apparences de vie normale, se cache un monde où la paix est précaire et ou les différents clans de personnages fantastiques qui cohabitent ne se vouent pas un amour éternel. Et pour préserver ce Voile, il existe une Brigade spéciale, la Brigade de régulation des espèces méta-humaines de Paris, une brigade dont les compétences relèvent de quasi tous les Départements de la police « normale ». C’est très bien fait.

Tia Morcese, 28 ans, sorcière sans pouvoirs, fait partie de cette brigade. Elle totalise à elle seule autant d’affaires résolues que le reste des policiers du commissariat. Ses talents de tireuse d’élite, son sens inné de l’observation et son audace compensent amplement sa subtilité parfois discutable et son remarquable manque de décorum. Elle est chargée de s’assurer qu’aucun déchirement du Voile ne se produise, qu’en aucun cas les humains ne puissent découvrir qu’ils vivent entourés de personnages « magiques ». Alors quand des meurtres dans deux clans rivaux se produisent, elle sent bien que cette enquête ne va pas être de tout repos, d’autant plus qu’elle se retrouve chargée de sa propre famille pendant l’absence de sa mère. Et les membres de sa famille ne sont pas les plus sages des membres de la communauté du Voile. Mona, sa petite sœur, apprentie sorcière, jeune adolescente de 16 ans a beaucoup de mal avec l’obéissance et avec son amie Héloïse, louve-garou, à l’aube de sa première transformation et son ami, Samir, Djinn (génie) taille basse (vous voyez le jeu de mot ?), ils vont se retrouver dans de beaux draps.

C’est très bien écrit, bourré d’humour et l’intrigue est très bien menée avec une très intéressante réflexion sur cette société quelque peu particulière. C’est très bien fait, les personnages sont très bien campés, avec de forts caractères, des défauts et attachants chacun à leur manière. C’est un vrai plaisir de les suivre. Tout est crédible, l’auteur a su créer un juste équilibre entre ce qui relève de l’univers fantastique et le placer de façon très intelligente dans notre monde moderne actuel. L’intrigue qui se joue est très bien construite, les chapitres, les réflexions, les rebondissements s’enchainent, c’est addictif et on ne peut lâcher l’affaire avant de savoir ce qui se passe.

C’est un roman destiné aux jeunes mais honnêtement les adultes y trouveront leur compte aussi. Moi, du haut de mes 42 piges, je me suis régalée avec cette histoire, j’ai savouré les vannes, les piques, les échanges entre les différents personnages, j’ai souri à bien des moments tellement l’humour et le sarcasme sont présents dans cette histoire, placés judicieusement, utilisés à bon escient et qui apportent un petit quelque chose en plus. Et l’intrigue policière qui se joue n’est pas en reste.

Bref, j’ai énormément aimé ce roman. Il sort en librairie demain 8 janvier 2021 et je ne peux que vous encourager à plonger dans les dossiers du Voile, vous ne serez pas déçus.

Et le plus dur maintenant va être d’attendre la suite des aventures de Tia.

Je remercie vivement les éditions Fleurus pour leur confiance et l’envoi de ce très bon roman

FANTASTIQUE / SCIENCE FICTION

Rose Morte Tome 1 La floraison – Céline Landressie

rose-morte-1

Roman fantastique de 488 pages publié par les éditions de l’homme sans nom le 17/03/12 – prix 19.90 €

« France, fin du xvie siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d’Artus de Janlys.Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle…« 

Mon avis:
Ce roman est le premier roman de l’auteur ; c’est grâce à Cali du blog Le calidoscope que j’ai eu envie de le découvrir et je ne l’en remercierai jamais assez tant j’ai adoré cette lecture.

L’auteur a choisi de placer son intrigue au 16è siècle, à une époque très éloignée de notre vie moderne mais qui colle bien à l’histoire et qui m’a enchantée ; les belles robes, les filles plus timides et prudes que nos héroïnes modernes sans pour autant être privées de tout caractère, autant de détails qui m’ont accrochée dès le départ. Le contexte historique est très bien décrit et très présent sans pour autant être prédominant. On sent bien les tensions qui ont suivi l’édiction de l’Edit de Nantes et les affrontements entre les différentes religions qui constituent la toile de fond de ce roman. Bref, le décor est très bien planté.

La plume de l’auteur est également un pur régal, parfaitement adaptée à l’époque sans être trop compliquée, on ressent une certaine poésie dans l’écriture, ce qui rend la lecture très agréable.

Les personnages sont très travaillés, surtout celui d’Eileen de Greer dite Rose, l’héroïne de ce roman. Elle est une jeune femme moderne dans une époque ancienne. Dotée d’un fort caractère et d’un esprit malin, elle est très attachante et elle m’a beaucoup fait penser à Maud l’héroïne de la bande dessinée « La Rose écarlate » de Patricia Lyfoung. Elle refuse de se laisser enfermer dans le carcan du mariage imposé qui est la règle à cette époque et fera tout pour y échapper. Et sa rencontre avec le charmant Artus de Janlys va bouleverser sa vie et introduire du mystère dans cette histoire jusqu’à la fin.

Parce que voilà l’intérêt de ce roman, il fait monter progressivement la tension, le lecteur se pose des questions et tourne les pages pour assouvir son besoin de savoir toujours plus sur ce qui se passe réellement, baladé entre les vengeances, les complots et les belles histoires. L’intrigue est très bien conduite, les détails savamment placés pour faire douter le lecteur et ça marche très bien.

Et quand le fantastique pointe le bout de son nez c’est très bien fait et on en redemande.

Bref, c’est un coup de cœur, un roman original et moderne qui se dévore de la première à la dernière page.